Zakaria Ait Wakrim
Sine Die
12 août 2016
exposition photographique - zakaria ait wakrim - les insolites tanger

Zakaria Ait Wakrim
Sine Die
12 août 2016

zakaria ait wakrim - portrait - les insolites tanger

 

Zakaria Ait Wakrim est casablancais. Ingénieur en optique et télécommunications, il vit entre Malaga en Espagne et sa ville de naissance. L’expérience de la photographie avec ce jeune artiste tient du métaphysique la plupart du temps.

Amoureux des espaces, des grands vides plein de vie, il décline ses séries en trois langues : berbère, anglais, français, comme une trace indéniable de son appartenance au monde et à la nature.

Il amène le regardeur à s’immerger dans une attitude contemplative totalement assumée. Par son travail, le public découvrira ou redécouvrira la beauté intrinsèque du Maroc, sans artifices, une beauté mise au premier plan de son essence.

Percevoir, attendre, s’interroger sur la beauté inhérente du vécu, du ressenti, c’est à cela que vous invite Zakaria Ait Wakrim.

zakaria ait wakrim - exposition photographique - les insolites tanger

zakaria ait wakrim - exposition photographique - les insolites tanger

Son travail déjà reconnu par ses pairs au Maroc sait captiver tant par la richesse des thèmes que par l’approche humaine du « vu » et du territoire capturé.

Rendez-vous vendredi 12 août 2016 à partir de 19.00 pour le vernissage de « Sine Die », exposition montrée pour la première fois au Maroc à l’espace les insolites en présence de l’artiste.

La soirée sera également l’occasion de découvrir le DJ MLK avec le collectif de Life’s Colors Festival.

 

Arié Botbol
Pérégrinations
15 juillet 2016
arié botbol - exposition photographique - les insolites tanger

Arié Botbol
Pérégrinations
15 juillet 2016

Arié Botbol a des attaches fortes au Maroc. De par sa mère, née à Fès, le Maroc est pour lui une véritable seconde nature. Est-ce cette profusion de paysages, de couleurs, de scènes qui lui ont donné l’envie de sillonner le monde, d’aller par monts et par vaux et de photographier les gens, les images qui restent d’une enfance fantasmée ?

Il viendra présenter la série « Pérégrinations » où correspondances entre le Maroc, le Brésil et Madagascar sont légion. Son travail très coloré perpétue la scène réaliste des artistes comme Bruno Barbey.

Il présentera également son livre Correspondances marocaines qu’il dédicacera pour les clients de la librairie.

arié botbol - exposition photographique - les insolites tanger

Vernissage le vendredi 15 juillet à partir de 19h00. Exposition jusqu’au 4 août 2016.

Claris Garnier
Tanger
13 mai 2016
portfolio - tanger - claris garnier - photographie - les insolites tanger

Claris Garnier
Tanger
13 mai 2016

Vernissage le vendredi 13 mai 2016 à partir de 19h00

Un temps sculptrice, Claris Garnier se consacre depuis de nombreuses années à la photographie. Elle vit, depuis 1977, entre Nantes, Paris et Marseille et a sillonné la labyrinthique ville de Tanger de ses empreintes de « capteur de lumière » en digne héritière de Dédale. Fascinée par la statuaire de la Grèce antique, elle cherche figures et visages dans le trouble hiératisme du kouros. Une photographie qui déborde vers la gravure. Nouvelle bobine de soie qu’elle partage avec les amoureux de Tanger. Mémoire, désir, peur, fiction. Anter Tanger ? Greffer, lier, attacher, joindre ou la forme encore archaïque « d’enter ». Claris Garnier a choisi son labyrinthe.

Elle nous invite à nous perdre avec elle à partir du vendredi 13 mai 2016 à l’espace d’exposition de la librairie les insolites.

« Tanger »

Vernissage le vendredi 13 mai 2016 à partir de 19h00.

Exposition jusqu’au 4 juin 2016 (avec possibilité d’extension pendant le ramadan)

Céline Villegas
Beyrouth 1600
15 avril 2016
céline villegas - beyrouth 1600 - exposition photos

Céline Villegas
Beyrouth 1600
15 avril 2016

Vernissage le vendredi 15 avril 2016 à partir de 19h00

Céline Villegas est une photographe franco-chilienne, diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon. Elle vit et travaille à Paris et se consacre à la photographie depuis 2013.

Photographe impressionniste, elle pose un regard intime et poétique sur le réel et travaille en particulier sur des portraits de territoires urbains.

PORTRAIT-CELINE-VILLEGAS-WE

Elle a exposé à Beyrouth, Fès ou Buenos Aires et son travail est exposé au Cent-quatre à Paris depuis la fin du mois de mars 2016, dans le cadre du Festival « Circulation(s) ». Ses tirages sont visibles par tous les usagers du métro parisien.

Elle présente à la galerie les insolitesà partir du 15 avril 2016 une série argentique en noir et blanc réalisé en 2013 à Beyrouth avec un stock de pellicules 1600 Asa périmées.

« Ce portrait impressionniste de Beyrouth est issu de déambulations et de marches dans cette ville insomniaque et qui ne s’arrête jamais de vivre. Cette série est construite comme une rêverie architecturale, qui interroge sur l’identité de cette ville aux facettes multiples et cherche à offrir une vision intime d’un paysage urbain dont chacun s’est construit un imaginaire. La plupart de ces images ont été réalisées de nuit, car au crépuscule, à mesure que le jour baisse, la ville prend un nouveau visage. Dans cette obscurité presque totale – l’éclairage urbain étant très faible voire inexistant- on se réapproprie la ville, on s’oublie, on rêve, on s’étreint, on traverse la ville d’est en ouest, et on distingue des formes et des silhouettes, des âmes errantes et des fantômes. Beyrouth qui peine à se reconstruire après toutes ces années de guerre est une ville empreinte de poésie et de mélancolie, et ce, plus que jamais la nuit : elle resplendit et s’offre aux promeneurs, étrange, craintive, folle, mystérieuse et s’oublie dans l’ivresse discrète que lui offre cette obscurité. » Céline Villegas

http://www.franceinter.fr/emission-le-coup-de-coeur-des-voix-d-inter-le-coup-de-coeur-de-celine-villegas

Beyrouth 1600, Vernissage le 15 avril 2016 à partir de 19h00, exposition jusqu’au 7 mai 2016.

Iman Chair
Visions d’une ASPIE
4 mars 2016
Exposition - Iman Chair - Visions d'une ASPIE - les insolites tanger

Iman Chair
Visions d’une ASPIE
4 mars 2016

Rencontre et exposition photos

Le Vendredi 4 mars 2016 à partir de 19h00

Négociatrice commerciale  internationale reconvertie dans la photographie, Iman Chair entreprend depuis quelques années des actions artistiques diverses pour sensibiliser sur le thème de l’autisme de manière positive et colorée : expo-photos, conférences, un court-métrage L’ A…TISTE présenté au Festival du court-métrage de Lyon, un spectacle de danse. C’est en  sondant et en explorant l’autisme de son fils, l’artiste digital PIPOYE qu’elle s est rendue compte qu’elle avait elle-même une identité ASPIE (abréviation d’Asperger). Il s’ agit d’ une forme d’ autisme léger associée à la pensée visuelle  voire à une pensée sensorielle , un syndrome qui caractérise certains artistes mais aussi certains « penseurs » et scientifiques.

« Etre ASPIE, c’est aspirer son environnement, s’imprégner des couleurs, des sons, des odeurs, des mots, penser avec ses sens  jusqu’à l’usure. » Iman Chair.

 » Visions d’une ASPIE » est avant tout une exposition-photos de cette  artiste  tangéroise. Elle y présente une série de 20 clichés capturés avec ce regard particulier qui s’arrête souvent sur un détail, se focalisant sur un objet, une personne.

Ce sera également une rencontre qui vous éclairera sur l’univers Aspie, une sorte de passerelle entre le monde de l’autisme et le monde « dit » normal.

Luis de Loma
Ventanas
13 février 2016
luis loma - vernissage - exposition - photographie - cyanotype - les insolites tanger

Luis de Loma
Ventanas
13 février 2016

luis de loma - exposition - vernissage - ventanas - les insolites tanger

 

 

Exposition « Ventanas » de Luis Loma

Vernissage le Samedi 13 février 2016 à partir de 19.00

Exposition jusqu’au 3 mars 2016

 

Luis Hernandez de Loma (connu sous le nom d’artiste Luis Loma) est un passionné de papier, de reliure, de découpage, de couture, de collage, de photographie, de chimie. Tel un laborantin appliqué et génial, il teste d’anciennes techniques de marbrage de papiers à la main, des procédés de transfert d’images. Pour cette exposition inédite à Tanger, il a inauguré une technique ancienne : le cyanotype.

Le cyanotype est un procédé photographique monochrome négatif ancien, par le biais duquel on obtient un tirage photographique Bleu de Prusse ou cyan. C’est une merveilleuse technique pour qui veut découvrir les effets de la lumière sur la chimie et réaliser un tirage tout en poésie et nostalgie.

Luis Loma qui fait de la photo en amateur éclairé depuis plus de 30 ans a réalisé une série sur les fenêtres à Tanger.

Il en présente une vingtaine lors de l’exposition « Ventanas » et proposera à la vente des catalogues en série limitée numérotés et signés à la main.

 

Serge Palma
Dessins dactylographiés
2 février 2016
exposition - dessin - serge palma - les insolites tanger

Serge Palma
Dessins dactylographiés
2 février 2016

 

 

Sergrencontre serge palma - exposition - les insolites tangere Palma, tangérois, artiste et handicapé

« Année 1966, Serge Palma expose pour la première fois à Tanger, dans la salle culturelle de l’ancien Casino Municipale, rue du Mexique. Jusqu’en 1971, son succès l’amènera à se produire fidèlement tous les ans dans divers endroits avec de nouvelles œuvres.

 Reconnu par son courage, sa volonté et sa patience infinie, Serge Palma et sa technique originale, sont distingués aussi bien au Maroc qu’en Espagne et en France. Il a su imposer son intelligence et son humilité.

 Par son handicap, l’artiste a voulu prouver à la société qu’il n’y a pas de règles et que l’on peut être un bon artiste sans être fatalement dans la souffrance. Cependant la souffrance de Serge Palma s’est transformée en un moyen d’éveil, le poussant ainsi dans le dessin dactylographique. La création devint sa nécessité. La palette de l’artiste est une machine à écrire, son pinceau la lettre « m » et ses tubes de peinture, les quatre rubans de couleurs de la machine : le Noir, le Bleu, le Rouge et le Vert. Avec ces simples « outils », la diversité des tonalités utilisées compose des dessins dactylographiés aux couleurs lumineuses et chaudes dont le résultat est surprenant ! Les thématiques reproduites sont inspirées de modèles que le jeune Serge Palma trouvait dans les livrets destinés aux travaux de tapisserie à réaliser à la main. 50 après cette première exposition, la librairie les insolites accueille dans son espace aux milles sensations, l’œuvre et la vie de l’artiste qu’Arlette Palma, sœur de Serge Palma, vous propose de découvrir ou de redécouvrir le temps d’une soirée. C’est un hommage à la sensibilité de Serge Palma qui anime une œuvre riche en couleurs et en émotion picturale innée et indélébile. Stéphanie Gaou présentera ce natif de Tanger à travers la projection d’un petit film où nous découvrirons l’artiste, la lecture de quelques passages du livre Une vie insolite écrit par Serge, et l’exposition d’une vingtaine de ses œuvres.

Serge Palma est aujourd’hui résident à Caen, dans une structure accueillant des personnes handicapées lourdes. Sa santé précaire l’oblige à rester sur place et ne l’autorise plus à voyager. »

Mary-Rahma Homman, décembre 2015

EXTRAIT : « Tanger, ville mythique du Maroc, construite comme un vaste amphithéâtre, au statut international avec ses consulats de France, d’Espagne, d’Italie, d’Angleterre, du Portugal… Ville nouvelle d’un côté où se côtoyaient les européens et les notables marocains, la Médina de l’autre avec ses ruelles étroites où vivait « le petit peuple ». […] L’indifférence mon père m’affectait. Je le sentais même jaloux de l’attention que me mère me portait. J’aurais tellement aimé me promener à ses côtés… […] En parlant de famille, je me dis que souvent nous passons à côté des choses essentielles de la vie. Finalement, la famille est un système de domination et moi j’ai lutté pour en sortir. Je n’ai pas voulu du sourire de résignation de ma mère, j’ai échappé à ma grand-mère, je me suis rebellé contre mon père ; en coupant ces liens fondamentaux, j’ai souffert, c’était le prix de ma liberté. »

 

Roland Beaufre
Impressions marocaines
15 janvier 2016
Roland Beaufre - les insolites tanger

Roland Beaufre
Impressions marocaines
15 janvier 2016

 

 

 

 

Impressions marocaines – Exposition du 15 janvier au 13 février 2015

Vernissage le 15 janvier 2016 à 19.00

Roland Beaufre

 

A l’occasion des 6 ans de la galerie les insolites, place à un habitué des lieux. Roland Beaufre viendra présenter ses Impressions marocaines, inspirées des couleurs de Matisse. Pastel, mises en scène simplifiées aux tonalités ensoleillées, intérieurs simples et autres vues d’extérieur, c’est tout le Maroc que chérit ce photographe de renom qui sera exposé pendant un mois à la galerie. Jusqu’au 13 février 2016.

Tous les tirages sont développés en argentique. Format : 25 cm x 40 cm avec marie-louise + cadre.

Tirage de /5 + épreuve d’artiste

Prix de vente : 4.000,00 dhs

D’autres photographies sont disponibles sur demande.

 

Quelques photos du vernissage le 15 janvier 2016 (copyright : Tanger Pocket)